Level 26 – Anthony Zuiker

V.O : Level 26

373 pages aux éditions Michel Lafon

                              ● Synopsis :

Les policiers du monde entier répartissent les criminels sur une échelle de 1 à 25, selon leur dangerosité. Un tueur échappe à cette classification. Cruel à l’extrême, insaisissable, sévissant sur tous les continents, il ne connaît aucune limite ni aucun mode opératoire de prédilection : c’est le niveau 26. Un seul homme peut l’arrêter. Il s’appelle Steve Dark, et depuis que ce monstre a massacré sa famille, il s’est juré de cesser de traquer les psychopathes. Mais bientôt, il n’aura plus le choix.

                              ● Mon Avis :

Un livre écrit de la main d’un auteur des Experts ? Inutile de vous dire que je me suis jetée dessus ^^. Avant votre lecture, ce livre vous promet : de l’horreur à vous glacer le sang, de l’action et du frisson. Promesse tenue et un seul mot pour le décrire : GÉNIAL !

Dans la pyramide de dangerosité des criminel, le Level 26 – appelé Sqweegel – obtient la palme d’or c’est donc le plus dangereux. Pourquoi me demandez-vous ? Il n’a ni mode opératoire, ni victime potentielle et ne laisse AUCUNE trace de son passage. C’est donc Steve Dark qui s’est promis de l’arrêter car Sqweegel a massacré sa famille.

Ce livre obtient son premier bon point grâce à son innovation : des passages sont disponibles grâce à des codes – qui sont dans le livre – sur Internet. Personnellement, je n’ai regardé aucune de ces vidéo, mais certaine critique dénonce la petite qualité des vidéo ou carrément leur inutilité. Son second bon point est dû au suspens et à l’horreur présents tous le long  du bouquin. Pas une minute d’ennuis c’est assez bien ficelé et notre moral en prend un coup. Comme je le disais sur ma chronique précédente – celle de Misery – c’est le premier roman à m’avoir donné des cauchemars ! Rien n’est épargné aux intrépides lecteurs : de l’horreur, du sanglant et du morbide. Le Level 26 pousse au plus loin sa folie et son audace.

Level 26 souligne les traits fou de son plus dangereux assassin. Dommage qu’il y ait peu de descriptions à son sujet – il doit être assez intéressant d’entrer dans la tête d’un psychopathe -, par contre Steve Dark est plus décrit, plus travailler.  Je vous préviens d’avance : une fois commencer dur dur de s’arrêter ! Je me pose toujours une petite question … Est-ce que folie est apparenté à intelligence suprême ?

Publicités
Poster un commentaire

4 Commentaires

  1. j’ai adoré aussi ce roman!!
    J’ai le tome 2 qui m’attend dans ma PAL ^^

    Réponse
  2. Je n’ai malheureusement pas le tome 2 … J’ai hâte de voir ta chronique ! :)

    Réponse
  3. Il me plaît bien celui-ci !

    Réponse
  4. Il faudrait que je le lise, il me fait de l’oeil depuis un petit bout de temps!!

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :