Le cadeau d’une vie – Tara Taylor Quinn

V.O : Le cadeau d’une vie

372 pages aux éditions Harlequin

                              ● Synopsis :

Depuis l’enfance, Robbie est amoureuse d’Eliot en secret et rêve de fonder une famille avec lui. Hélas, il ne voit en elle qu’une amie… Mais voilà qu’un matin de juin, le miracle qu’elle n’osait espérer semble se produire. Alors qu’une assistante sociale vient lui annoncer qu’il est père d’un bébé de six mois dont il ignorait complètement l’existence, Eliot, homme de coeur et d’honneur, décide de demander la garde de l’enfant. Lui qui a connu l’orphelinat, comment supporterait-il que son propre fils n’ait pas une vie meilleure ? Hélas, son célibat joue en sa défaveur : pour gagner la confiance du juge, il lui faudrait une épouse ou, au moins, une fiancée. Prête à tout pour réaliser son rêve, Robbie n’hésite pas une seconde : elle va aider Eliot à obtenir la garde de son fils. Et qui sait si, le temps passant, il ne finira pas par tomber amoureux d’elle ? Portée par l’espoir, Robbie se lance : elle propose à Eliot de conclure un mariage. Temporaire. Et blanc…

                              ● Mon Avis :

Découvrir de nouveaux auteurs est pour moi essentiel, c’est d’ailleurs ce que je préfère. En découvrant en plus cette sublime couverture je me jette sur ce bouquin, où une histoire touchante m’attend.

L’amour nous fait faire bien des choses ! Pour avoir la garde d’un enfant, d’une femme d’une nuit dans un môtel, Eliot se doit d’avoir une épouse … Ce que Robbie une amie s’empresse de faire, elle qui est secrètement amoureuse de lui. Quand Robbie y voit la chance d’aller plus loin, Eliot lui n’y voit qu’un service rendu entre deux bons copains.

La lecture est agréable compte tenu du format et de la taille de police d’écriture de cette éditions, ça peut paraître bête, mais sa relaxe vraiment on ne force pas sur les yeux. Au niveau de l’histoire, je qualifierais ce bouquin comme plaisant. Un thème assez banal mais que l’auteur sait mettre en valeur par les sentiments passionnés de Robbie et par la force d’Eliot. Il n’y a pas vraiment d’héros unique dans Le cadeau d’une vie, au début du bouquin Robbie et Eliot n’agissent que pour leurs propres desseins mais à l’arrivée de cet enfant, sans en avoir conscience ils développeront un comportement parental et dévoué. Ici passion et raison s’entremêlent. Histoire finissant bien oblige, un petit moment de détente bien mérité après de longues journée à aller en cours ou travailler. Un petit point négatif tout de même : la mère de l’enfant ( le coup d’un soir d’Eliot ) ne s’est même pas battue pour la garde de l’enfant … Hum cela est un peu gros, un peu trop  » bonheur bonheur « .

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :