Mon bel oranger – José Mauro de Vasconcelos

V.O : O Meu Pé de Laranja Lima

251 pages aux éditions Le Livre de Poche

                              ● Synopsis :

A cinq ans, Zézé a tout appris seul : la lecture, les grossièretés de la rue, les trafics de billes, les tangos pleins de sentiments du marchand de chansons. Tout le monde le bat, sauf sa sœur Gloria. Ange ou diable, il a un secret dans le cœur : un petit pied d’oranges douces, le seul confident de ses rêves, qui l’écoute et lui répond.

                              ● Mon Avis :

J’avais une petite appréhension pour commencer ce livre, je me disais il m’a l’air trop jeune, pour un public trop enfantin. Et j’ai été très agréablement surprise, ce livre convient à tout âge ! Zézé nous donne une bonne leçon de vie avec ses multiples aventures d’enfant intrépide mais ne vous fier pas trop au résumé, ce livre est bien mieux !

Tout d’abord ce livre est coupé en 2 parties distinctes : Dans la première on découvre Zézé, cet enfant rieur, blagueur et farceur : ses voisins ne le supportent plus il ne fait que des bétises. L’auteur nous place dans le contexte de la famille : une famille très pauvre avec plusieurs enfants, un père au chômage trop vieux pour être embaucher, et trop jeune pour que ses enfants lui assurent la retraite. Il y a la mère qui se tue au travail, le petit frère qui est tout pour Zézé et son grand frère Totoca qui lui apprend la vie, enfin sa grande soeur qui ne le bat pas. Nous voyons au fil du récit tout ce que fais Zézé toutes ses magouilles, c’est un garçon plein de vie. Il déménage a la fin de la première partie et découvre son petit pied d’orange douce derrière son jardin.
7
La seconde partie commence avec un élément déterminant : la rencontre avec Portugâ, qui au départ est assez brutale. Il prend de bonne résolution et ce Portugâ devient son  » père « , le père qu’il aurait aimé avoir qui l’écoute, le comprend et le gâte. Zézé est un excellent élève à l’école, il travaille très bien et est premier de la classe.
7
Cette autobiographie de l’auteur, où il raconte son enfance au Brésil est magnifique : très enfantine, avec des dialogues simple mais fort, des passages qui font énormément réfléchir et où chacun pourra se reconnaître. Zézé se pose plein de question et c’est avec une fin tragique que ce termine ce livre. Un bouquin qui transporte, avec une bonne dose de bonne humeur, de rire, de tristesse. A lire je vous le conseille et sachez qu’il y a une suite.
7
Publicités
Poster un commentaire

1 commentaire

  1. Linda

     /  juin 21, 2012

    c’est trop triste cette histoire, surtout pour sa soeur qui s’est sucidée à l’âge de 24ans!!!!!!!! ça touche du fond du coeur leur probleme lorsqu’ils etaient encore petit

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :