Il y a longtemps que je t’aime – Nicole Avril

V.O : Il y a longtemps que je t’aime

256 pages aux éditions France Loisirs

                              ● Synopsis :

J’écris en 2010 et je m’appelle Antoine. Ma jeunesse s’est passée dans les années 80-90. En fait, c’est toute ma vie qui s’est jouée a ce moment-la. J’avais quatorze ans, Ma mère venait de me mettre a la porte et j’avais trouve refuge chez mon père. Il habitait prés de la tour Eiffel, une grande maison dont les étages supérieurs formaient un immense atelier. Le domaine de Pauline, la fée Lumière, Elle était photographe, la nouvelle femme de mo père, Je croyais la détester…
Tant de choses ont changé. Nous vivions au temps de la futilité. Une image chassait l’autre. On effleurait les jours. Ces années-là je les aimées, Pauline, parce que je t’aimais.

                              ● Mon Avis :

 Un livre trouvé à ma gare routière. Comment laisser à l’abandon un petit bijou pareil ? C’est insensé ! Comme vous pouvez le voir j’ai adoré, malgré une édition vieillotte.

C’est un livre écrit comme une autobiographie. Antoine raconte sa vie dans les années 80-90 maintenant, dans les années 2000. Il y a parle d’un sujet tabou : l’amour d’un adolescent pour … sa belle-mère. Une histoire touchante, les comparaisons de sa vie avant l’entrée de sa lumière et après.

Il y a longtemps que je t’aime a été un choc. Bien que le début ai été légèrement difficile pour s’y intégrer, le livre reste un petit trésor. C’est avec grâce et tendresse que Nicole Avril se met elle-même dans la peau d’un jeune garçon pour écrire son autobiographie. Les beaux passages se succèdent, ils expriment tantôt l’amour, tantôt la colère, tantôt la déception. La vie d’Antoine défile sous nos doigts, il n’y a aucune anomalie tout se déroule dans nos têtes en même temps que la lecture. Les descriptions sont bien faites sans être lourdes et nous découvrons encore quelques quartiers inconnus de France. Je vous recommande si ce n’est bien sûr ce livre mais aussi cette auteure. Elle arrive vraiment à nous imprégner des sentiments des personnages et on est presque voyeur sans leurs têtes.

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :