L’Amistad – Alexis Pate

V.O : L’Amistad

237 pages aux éditions Pocket

                              ● Synopsis :

D’après une histoire vraie, voici le terrible récit des évènements qui entraînèrent cinquante-trois jeunes hommes et femmes et la toute nouvelle nation américaine, à combattre au nom de la liberté et de la justice.
En 1839, une mutinerie éclate à bord de l’Amistad, un vaisseau négrier espagnol. A la tête de cette révolte courageuse et acharnée se trouve Cinque, le fils d’un chef mende. Mais l’Amistad est arraisonné par la marine américaine. John Quincy Adams, ancien Président des États-Unis, est sollicité par les partisans des africains pour assurer leur défense devant la cour suprême, dans un procès qui fera date dans l’histoire.

                              ● Mon Avis :

Un petit peu la frousse de commencer ce livre parce que l’édition que j’avais était assez ancienne, et le livre en pas très bon état donc un peu de réticence. Mais finalement j’ai plutôt bien aimé ce livre.

Sujet plutôt hostile pour les gens : la Traite des Noirs. Généralement je lis avant de voir les films, et c’est ce que j’ai fais. L’histoire commence sur la vie quotidienne d’un Noir – Cinque, le fils d’un chef – avec le travail au champs, les amis qu’il va voir etc. Un début assez classique en somme. Ensuite nous avons son enlèvement. Pourquoi j’utilise ce mot ? Parce qu’on ne leur a rien demandé à ces gens. Donc cet enlèvement ce produit et Cinque est mis dans les cale d’un beateau avec plus de 50 autres détenus pour être vendus en tant qu’esclaves bien sûr. Mais sur ce bateau, Cinque voit mourir des hommes, des bêtes aussi et une mutinerie éclate : marre d’être dans les cale et de ne voir le jour quasiment jamais, alors les esclaves se rebellent et tuent bon nombre d’équipage. Ils sont donc arrêtés et condamnés par la justice Américaine – les victimes dans cette histoire sont les esclavagistes – Le Code Noir leur permettais de vendre des esclaves – et un avocat décide de défendre les Noirs restant – dont Cinque – mais un problème se pose : celui de la langue. Comment se faire comprendre par ce peuple ? Mais malgré tout, cet avocat se fera comprendre et plaidera pour ce peuple africain.
7
Cette histoire vraie et ce procès historique nous touchent profondément. Petit moins quand même : parfois des passages trop long, des descriptions un peu fastidieuses mais dans l’ensemble ça reste un très bon bouquin, pour la culture générale et pour notre appétit livresque :D Passage beaucoup aimé : L’hymne très triste des Noirs, pour la liberté, pour la victoire !
77
Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :