Une vie – Maupassant

V.O : Une vie

250 pages aux éditions Le Livre de Poche

                              ● Synopsis :

Jeanne, fille unique très choyée du baron et de la baronne Le Penthuis des Vauds, avait tout pour être heureuse. Son mariage avec Julien de Lamare, rustre et avare, se révélera une catastrophe. Sa vie sera une suite d’épreuves et de désillusions. Ce roman, le premier de Guy de Maupassant, est une peinture remarquable des moeurs provinciales de la Normandie du XIXe siècle : hobereaux, domestiques et paysans y sont décrits avec beaucoup de réalisme.

                              ● Mon Avis:

C’est avec une pointe d’appréhension que j’avais commencé mon tout premier Maupassant – rien que son nom, j’avais peur de le commencer – , et puis … une véritable surprise !

Sur l’histoire, alors on suit une jeune femme qui sort du couvent rejoindre ses parents. Dès les premières pages, Maupassant nous plante le décors : le lieu où ils vivent, les membres de la famille qui entoure Jeanne. Nous savons donc, que cette Jeanne n’a aucune expérience dans la vie, elle qui vivant exclu dans un couvent elle découvre maintenant le dehors. Elle rencontre un certain Julien dont elle tombe éperdument amoureuse. Lui, semble parfait pour Jeanne, et ses parents consentent à ce qu’ils se marient. Mais Julien cache son jeu c’est en fait un époux brutal, avare, infidèle et Jeanne connaîtra déception sur déception dans sa vie sauf avec … un enfant.
7
L’histoire n’est pas du tout ennuyeuse ! J’ai pris plaisir à découvrir au fil des pages l’histoire de notre Jeanne. C’est d’ailleurs le personnage le plus attachant. Nous pouvons penser que Jeanne reflète la société du temps de Maupassant, mais elle peut très bien s’accommoder à la notre : une jeune fille qui tombe amoureuse du premier venus et qui en fait la trompe etc. cela se voit de plus en plus. Jeanne accepte son sort, elle est consciente de ce qu’est et ce que fait son maris derrière son dos, elle devient une femme martyr. Pourtant, Maupassant conserve a Jeanne l’amour d’un seul homme, qui l’aidera et l’aimera jusqu’à sa mort : son père. Elle a une famille qui veille sur elle et qui l’aime.
7
En bref : Un petit bijou de littérature encore, Maupassant fait quand même souffrir cette femme mais c’est dans la réalité des choses. Nous nous attachons aux personnages, et nous avons des passages de colères, de peine et de compassion pour les personnages.Ce livre est à lire, facile et entraînant !
7
Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :