Je l’aimais – Anna Gavalda

V.O : Je l’aimais

154 pages aux éditions J’ai Lu.

                              ● Synopsis :

On biaise, on s’arrange, on a notre petite lâcheté dans les pattes comme un animal familier.
On la caresse, on la dresse, on s’y attache. C’est la vie. II y a les courageux et puis ceux qui s’accommodent. C’est tellement moins fatigant de s’accommoder…  » A-t-on le droit de tout quitter, femme et enfants, simplement parce que l’on se rend compte – un peu tard – que l’on s’est peut-être trompé ? Adrien est parti. Chloé et leurs deux filles sont sous le choc. Le père d’Adrien apporte à la jeune femme son réconfort.
À sa manière : plutôt que d’accabler son fils, il semble lui porter une certaine admiration. Son geste est égoïste, certes, mais courageux. Lui n’en a pas été capable. Tout au long d’une émouvante confidence, il raconte à sa belle-fille comment, jadis, en voulant lâchement préserver sa vie, il a tout gâché.

                              ● Mon Avis :

 J’ai finis la relecture de ce livre hier soir, et bizarrement j’ai trouvé des petits trésors qu’à ma première lecture j’avais laissé passer. Le résumé de ce livre m’ayant beaucoup attiré à ma première lecture je m’étais lancer dans l’aventure et je me souviens avoir assez bien aimé oui mais j’ai quand même décidé de le relire.

Le début est assez rapide presque brutal : Le beau père de Chloé lui demande de partir tout de suite alors que ses deux petites filles dorment. On ne sait pas pourquoi cet empressement on se pose donc la question et on comprend que le père d’Adrien les emmène dans une maison de campagne où ils étaient aller autrefois en famille quand Chloé était encore avec Adrien. Et dans cette maison va se passer des confidences que personne ne sait.
7
Pierre l’ancien beau père de Chloé commence à lui raconter dans cette fameuse maison de campagne son passé que personne ne sait bien sur. Ce livre est plus centré sur le passé de Pierre – qui a connu l’Amour le vrai – . Pierre trouve que son fils Adrien a été courageux de partir avec la femme qu’il aimait car lui -même n’en a pas eu le courage. Il a préféré sauver la face de son mariage, et a été malheureux le reste de sa vie. Chloé durant cette soirée au coin de la cheminée où son ancien beau père déballe son passé, elle écoute et émet quelquefois des commentaires. On peut voir un changement d’opinion par rapport à Pierre : de l’état de  » vieux con  » et d’égoïste il passe ensuite à l’état de sensible, d’amoureux qui se préoccupe des autres.  Un bon petit bouquin sans prise de tête, sur les relations des hommes. De très bonnes citations de l’auteure.
7
Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :