Où on va, Papa ? – Jean-Louis Fournier

V.O : Où on va papa ?

149 pages aux éditions Le livre de Poche

                              ● Synopsis :

 Jusqu’à ce jour, je n’ai jamais parlé de mes deux garçons. Pourquoi ? J’avais honte ? Peur qu’on me plaigne ? Tout cela un peu mélangé. Je crois, surtout, que c’était pour échapper à la question terrible : « Qu’est-ce qu’ils font ? » Aujourd’hui que le temps presse, que la fin du monde est proche et que je suis de plus en plus biodégradable, j’ai décidé de leur écrire un livre. Pour qu’on ne les oublie pas, qu’il ne reste pas d’eux seulement une photo sur une carte d’invalidité. Peut-être pour dire mes remords. Je n’ai pas été un très bon père. Souvent, je ne les supportais pas. Avec eux, il fallait une patience d’ange, et je ne suis pas un ange. Quand on parle des enfants handicapés, on prend un air de circonstance, comme quand on parle d une catastrophe. Pour une fois, je voudrais essayer de parler d’eux avec le sourire. Ils m’ont fait rire avec leurs bêtises, et pas toujours involontairement. Grâce à eux, j’ai eu des avantages sur les parents d enfants normaux. Je n’ai pas eu de soucis avec leurs études ni leur orientation professionnelle. Nous n’avons pas eu à hésiter entre filière scientifique et filière littéraire. Pas eu à nous inquiéter de savoir ce qu’ils feraient plus tard, on a su rapidement ce que ce serait : rien. Et surtout, pendant de nombreuses années, j’ai bénéficié d’une vignette automobile gratuite. Grâce à eux, j’ai pu rouler dans des grosses voitures américaines.

                              ● Mon Avis :

J’ai acheté ce livre par rapport aux bonnes critiques que j’avais vus dessus, et quelle belle découverte ! Ce n’est pas un pavé de 500 pages, mais une longue lettre d’amour de 145 pages, où ce mêle tendresse, humour noir, auto dérision etc.

La couverture peut paraître banale – comme c’est souvent le cas dans les éditions Le Livre de Poche – mais cette fois elle m’a attirée. Cette petite voiture rouge très usée m’a interloquée je ne sais pas pourquoi et je ne lui donner pas de sens – tout comme au titre d’ailleurs – mais une fois la lecture accomplie le puzzle prend place ! Tout d’abord la toute première page : mise en page de lettre – cher Mathieu, Cher Thomas – pas de formule administrative c’est que ce sont des personnes proches de lui – ses fils – et là, il explique tout. Il résumé tout en 2 pages, il résumé ce livre, il leur dédit explicitement ce livre. Je crois que ce passage a été l’un des plus touchant de ce bouquin. La suite est très fluide, se lit je dirais même d’une seule traite : le texte est aéré, l’écriture assez grosse il y a même parfois des passages et pages blanches pour séparés, sa donne l’impression d’un journal intime, comme si ce livre venait à l’auteur en discontinue, doucement. Le fond de ce livre : comme je le disais une lettre d’amour PURE ! On sent derrière cette affection – quelque fois masquée par de l’humour douteux – le mal être d’un père, sa tristesse car il se sent responsable de l’état de ses enfants même si eux ne s’en rende pas compte. Il regrette le fait qu’ils ne pourront jamais connaître l’amour – mon second passage préféré quand il dit ça très émouvant ! -, il les comble de jouet dont ils ne savent pas le sens … Mais ce livre renferme aussi de la rancoeur contre les parents qui ont des enfants  » normaux  » lui n’a pas eu cette chance. En clair : Un coup de coeur ÉNORME pour cet auteur ! Une écriture simple mais puissante qui touche le lecteur – j’ai même pleuré oui oui oui ! – et fluide aussi, un livre dont on ne sens même pas qu’on tourne les pages. Pour tous les parents aussi, sur un sujet assez tabou : le handicap dès la naissance, à lire, à s’en inspirer au possible.
Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :