Un sac de billes – Joseph Joffo

V.O : Un sac de billes

253 pages aux éditions Le Livre de Poche

                              ● Synopsis :

Traduit en 18 langues  » Un sac de billes « , livre d’une exceptionnelle qualité, est un des plus grands succès de librairie de ces dix dernières années.

Un très beau livre, émouvant et fort… Alphonse Boudard.

Ce livre qui est celui de la peur, de l’angoisse, de la souffrance, aurait pu être aussi le livre de la haine, mais il est, en fin de compte, un cri d’espoir et d’amour. Bernard Clavel.

Parmi les témoignages sans nombre consacrés aux temps maudits, celui-là est unique, par la nature de l’expérience, l’émotion, la gaieté, la douleur enfantine.

                              ● Mon Avis :

Autant le dire tout de suite. Je viens tout juste de terminer ce livre et … Je l’ai adoré comme je n’ai jamais adoré un livre témoignage sur la guerre de 39-45. Mais ne brûlons pas les étapes, tout d’abord le style de l’auteur.

Le style de l’auteur : Comment juger pour ainsi dire le vécus d’une personne ? De plus couchée sur papier avec des yeux d’enfant. Néanmoins je peux dire une chose : l’écriture est sublime. Tantôt douce, drôle et tendre, tantôt la peur et l’angoisse l’imprègne comme une mauvaise odeur. Avec son grand frère Maurice, Jo, Jojo ou Joseph – comme vous le sentez ! – va parcourir la France et nous décrire paysages, personnes et nous donner son ressentis. Tout cela est fait à la manière des enfants : on ne décrit et ne dis que l’essentiel ce qui permet à nous lecteur, de ne pas nous perdre dans ce récit.

Au niveau de l’histoire : La Der des Der arrive. Hitler envahit la France avec la collaboration de Pétain. L’étau commence à se refermer autour des Juifs, qui seront forcé de s’exiler de se cacher. Ce fut le cas pour Joseph Joffo. Avec son grand frère, ils quittent la capitale et va commencer une grande cavalcade à travers la France où Jo perdra son enfance …

Pour les personnages : Descriptions parfaites. A travers ce que nous dit l’auteur et tout ce qui n’est pas dit, nous avons les portrait exacts de la famille Joffo, une famille extrêmement soudée. Le père, coiffeur, amoureux de la France mais trahit par son propre pays qui ne lui offre pas la sécurité et la liberté, sera contraint de séparer sa famille afin d’avoir plus de chances de s’en sortir.  La mère et les grands frères, ne laisseront jamais tomber et se serreront les coudes même en pleine pénurie. Une famille comme on en rêve.

Pour résumé : – Sa risque d’être un peu plus long tout compte fait ! – Une histoire merveilleuse à sa manière. Une histoire merveilleuse d’avoir une famille soudée qui brave les dangers pour mettre les enfants à l’abris. Une histoire merveilleuse de voir que même si le régime politique en place accepte Hitler, il reste quand même des gens prêts à risquer leurs vies pour que des personnes sous prétexte quelles sont Juives ne soient pas déportées. Une histoire merveilleuse de voir un gamin de 10 ans émerveillé par la mer, le sable, la montagne et le sud de la France et de voir à quel point les enfants sont débrouillards. Avec un brin de chance et beaucoup de complicité, Joseph Joffo a signé le livre qui m’a le plus touché de cette période. Cela nous rappelle que personne n’est à l’abris et surtout qu’il faut éviter les guerres, au moins pour que les enfants profitent de leurs enfances et surtout restent des enfants.

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :