Parvana – Une enfance en Afghanistan – Deborah Ellis

V.O : Parvana, une enfance en Afghanistan

184 pages aux éditions Le Livre de Poche

                              ● Synopsis :

Parvana a onze ans et n’a jamais connu son pays autrement qu’en guerre. Une guerre de cauchemar, qui interdit aux femmes de sortir non voilées et sans l’escorte d’un homme, père ou mari. Assez grande pour être soumise a ces interdits, Parvana doit pourtant trouver une façon de les contourner. Car depuis que les taliban – groupe religieux extrémiste qui contrôle le pays – ont emprisonne son père, c’est sur elle seule que repose la survie de la famille…

                              ● Mon Avis :

Voilà un petit moment que ce livre me faisait de l’oeil dans ma PAL et voilà il est lu. J’ai passé un agréable moment dans ce pays si inconnu, à découvrir une famille et surtout découvrir une autre culture.Ce livre est aussi enrichissant au niveau de ce qui se passe en ce moment même dans ce pays. Fait pour la jeunesse, il permet de changer les mentalités et d’agir en faveur de l’Afghanistan et de son peuple.

Le style de l’auteur : Pour un roman jeunesse, pas la peine de sortir de grandes phrases. Un récit simple, des actions qui se succèdent et une anecdote pour les enfants. Pas de style particuliers, un livre qui se lit.

Pour l’histoire : Afghanistan. Invasion des talibans qui font régner la terreur avec de nouvelles lois notamment sur les droits des femmes, les restriction. Un pays où les libertés sont bannies. Une famille assez riche se voit contraintes à cause des bombardement de changer de maisons quasi quotidiennement et doivent se contenter de pièces de plus en plus petites. Le travail manque, la nourriture et l’eau manque, jusqu’au jour où le père de Parvana, seule personne en droit de travailler pour nourrir sa famille est arrêté par les talibans…

Pour les personnages : Nous voyons directement que la famille de Parvana est soudée. Tour à tour, chaque personnage aura sa minute de gloire pour une action déterminante du récit. Parvana, la fille mis en avant dans ce bouquin à une grande soeur et deux petits frères et soeurs. C’est une jeune fille déterminée avec beaucoup de courage et un peu rêveuse. L’entrée des talibans dans son pays a été faite avant sa naissance, elle n’a donc connue que cette peur, cette dégradation. Parvana trouvera la force pour subvenir aux besoins élémentaires de sa famille en prenant l’exemple de son paternel. Comme on dit l’espoir fait vivre !

Pour résumé : Un bon voyage dans un autre pays, une autre culture. Nous découvrons la condition des familles sous un régime qu’ils n’ont pas choisis. Nous voyons aussi les conditions des femmes : Mises à l’écart ne pouvant pas exercer de métiers, elles sont mises de côté au profit des hommes. Néanmoins le peuple d’Afghanistan ne se laisse pas avoir si facilement. Nous verrons la rébellion pacifiste, les écoles clandestines qui s’ouvrent mais la peur toujours présente. Un livre qui, à voir les conditions de vie de ces personnes, nous fait réfléchir. La fin reste un poil mystérieuse ce qui laisse au lecteur le soin d’imaginer à sa sauce la suite. Un bon petit moment de détente malgré un bouquin plus pour les jeunes ados !