Jeux nocturnes T6 – Sherrilyn Kenyon

V.O : Night Play

315 pages aux éditions J’ai Lu

                              ● Synopsis :

Mi-homme mi-loup doté d’une force herculéenne, Vane Kattalakis, de la race des Katagarias, n’a pas su protéger sa sœur Anya, tuée par les Démons, ni son frère Fang, aujourd’hui entre la vie et la mort. Vane se sent terriblement seul lorsqu’il pénètre dans cette petite boutique de La Nouvelle-Orléans, sans savoir qu’il va tomber amoureux de la ravissante propriétaire. Bride McTierney est si désirable… Une vraie déesse ! Et quand elle lui demande de lui faire l’amour, Vane sent les pulsions les plus primitives se déchaîner en lui. Un loup-garou ne doit pas s’unir à une humaine, pourtant il sait déjà que cette femme à la douceur dangereuse lui est destinée et que, sans elle, il n’a aucune chance de vaincre la malédiction qui s’acharne contre lui.

                              ● Mon Avis :

Avec le BAC qui approche, je n’ai plus trop le temps pour mes chroniques, mais je lis encore et toujours ! Impossible de m’en passer vous le savez bien. Alors je suis de plus en plus tentée en ce moment par des lectures pas trop prises de tête, c’est donc pour cela que je lis Germinal de Zola évidemment. Je suis totalement illogique. Bref, nous revoilà plongé dans le monde du Cercle des Immortels, nos beaux monstres à la carrure d’athlète et chez qui les sentiments humains se développent dangereusement.

Pour le style de l’auteur : Haaa j’adore ! Toujours aussi bon. Ici le style est un peu plus sombre que les tomes précédent avec la plongée dans le monde des loups-garous dont nous avons eu un avant goût dans les tomes précédent. La manière de mettre en avant des personnages torturés pour qu’ils deviennent aussi doux que des agneaux – ou presque ! – est un véritable repos pour le lecteur. Un moment de détente où les cerveaux principalement féminin se régaleront de passion ! J’adore cette saga !

Pour l’histoire : Nous entrons en territoire inconnu ! Ce tome débute dans une action tout ce qu’il y a de moins sexy, de moins beau au monde : une bagarre, pire, une tentative de meurtre sur deux loups-garous. Malheureusement Fang le frère de Vane ne va pas connaître un aussi bon sort que celui de Vane … Perdu, seul, il tombera par hasard sur la belle Bride aux courbes généreuses. Et la passion commence … Le plus de cette histoire : Finit, nos beaux suceurs de sang ! Place au sang chaud des loups-garous. Nous découvrons dans ce tome l’histoire, les moeurs plus en profondeur de ces créatures si peu connues. Entre sexe bestial, brutalité, rivalité féroce nous voilà servis ! Connaître plus l’histoire de la famille de Vane, comprendre pourquoi il ne s’attend pas au bonheur est assez brutal mais nécessaire. Enfin nous entrons dans le vif de la légende : les Katagarias et les Arcadiens ! Frappés par une malédiction, ce sont le yin et le yang d’une même espèce. Condamnés à se faire la guerre jusqu’à la fin des temps, les uns naissent animaux quand les autres naissent humains. Encore une fois, j’adore !

Pour les personnages : Vane a été rejeté de sa tribu, de sa meute. Un véritable héros, fort mais tendre, ne cherchant que l’amour d’une femelle au départ car les humaines ne sont pas compatibles aux loups-garous, à cause entre autre de leur bestialité. Bride elle, vient de se faire jeter par son fiancé, elle ne serait pas assez présentable pour la stature de celui-ci. C’est alors qu’elle tombe sur Vane, un homme aussi beau que dangereux.

Pour résumé : Encore et toujours que de l’amour ! J’adore cette saga. Un véritable changement et surtout un véritable tournant dans les mentalités de ce siècle : les femmes rondes. Pour une fois l’héroïne ne fait pas du 34, elle est ronde et désirable. Comme quoi … Sa redonne des couleurs à toutes les femmes dans ce cas ! Une alchimie, une intrigue, un style léger les personnages drôle et amoureux … Un formidable sorbet de feu pour les sens. a consommé sans modération !

Publicités

Les démons de Kyrian T2 – Sherrilyn Kenyon

V.O : Night Pleasures

314 pages aux éditions J’ai Lu

                              ● Synopsis :

Les dieux ont donné au prince Kyrian de Thrace beauté, force et goût du plaisir. Suite à une trahison, celui qui aurait pu dominer le monde est devenu le Maître des Ténèbres. Selon la légende, seul l’amour d’une femme pourra le ramener à la lumière… Assez ! Amanda en a plus qu’assez de sa famille d’hurluberlus. Enfin, de sa mère et de ses sueurs. Bien sûr, elle les adore, mais elle a plus d’affinités avec son père. Il ne parle pas aux esprits, lui, il n’est pas télépathe, il ne chasse pas les vampires pour se distraire… Amanda est comme lui : rationnelle. Elle veut l’être et mener une vie normale. Mais quand on vous kidnappe, qu’on vous assomme, qu’on vous enferme et que vous reprenez conscience enchaînée à un guerrier blond vêtu de cuir, aux muscles d’acier et aux yeux couleur d’orage, allez donc le renvoyer dans son monde parallèle !

                              ● Mon Avis :

Et voici le second tome de la célèbre saga du Cercle des Immortels ! J’adore. Pas une lecture ultra philosophique, mais une détente où l’amour, le sexe, la passion et le combat coexistent.

Pour le style de l’auteur : Très très simple ! Toute lecture détente digne de son nom possède un style très simple, facile à suivre sans ce perdre avec les noms et les lieux. Les actions décritent par Sherrilyn Kenyon sont aussi simple, faciles à suivre. J’ai un petit faible pour les sagas, qui rappellent les personnages antérieurs et ça ne manque pas ici !

Pour l’histoire : Rencontre inattendu entre Amanda et Kyrian, Chasseur de la Nuit. Lui ne pense qu’à s’accomplir de sa tâche, elle à tenter de se relever d’une histoire. Mais ils vont se lier évidemment …

Pour les personnages : Enfin ! Nous rentrons dans le vif du sujet : Les Chasseurs de la nuit. Nous apprenons enfin qui ils sont, et nous avons déjà un avant goût des prochains personnages dans d’autres tomes tel que Talon. L’histoire et le monde mis en place par l’auteur commence à se former. Toujours aussi charismatique, charmant, beau à se damner, Kyrian incarne lui aussi la virilité masculine puissance 1000. Et on aime ça !

Pour résumé : J’ai vus pas mal d’avis négatifs sur les personnages creux, le sexe trop présent, les stéréotypes présents dans ce bouquins. Oui d’accord, il y a tout cela, mais alors qu’est-ce qu’un livre de détente ? Je trouve leurs histoires intéressantes à tous ces personnages, avec leurs histoires et la mythologie. On ne s’attache pas trop au personnage, nous les voyons aimer, combattre. J’ai aimé que ce tome soit plus sombre et un peu plus complexe que le premier. Kyrian y combat plus, l’intrigue est aussi présente si ce n’est plus que l’amour. Bref, j’ai beaucoup aimé !

– Avis sur le tome 1 ici

La mode est au rouge sang – Valérie Stivers

V.O : Blood is the new black

316 pages aux éditions Fleuve Noir

                              ● Synopsis :

Kate Mc Alliston vient d’être embauchée comme stagiaire à la rédaction du prestigieux magazine Tasty, référence en matière de mode, capable de faire et défaire la tendance en deux ou trois phrase bien senties. Ses dirigeants – d’une minceur vertigineuse et d’une pâleur mortellement chic – font couler beaucoup d’encre et certains vont jusqu’à les surnommer les vampires de la mode. Du second degré bien sûr ! Quoique… Force est de constater que, malgré la vue imprenable sur Manhattan, personne ne remonte jamais les stores, qu’un breuvage rouge foncé a remplacé le café, que l’ail est tout bonnement interdit à la cantine, et que certains dissimulent de longues boîtes en bois dans leurs bureaux… Bientôt, un premier cadavre est retrouvé, celui d’un petit chien portant une trace de morsure cachée sous son collier. Et ce n’est que le début ! Kate doit rapidement trouver un échappatoire si elle ne veut pas que son stage se prolonge… éternellement !

                              ● Mon Avis :

Ca fait un petit moment déjà que j’ai lu ce livre et je n’en garde aucun souvenir qui m’ait particulièrement marqué, ça a juste été pour moi un livre passe-temps sans ancrage particulier.

Le style de l’auteur : Très très simple. Pas de marques particulières pas de distinctifs particuliers, simplement un auteur qui pose sur papier une histoire qui ne m’a pas touché du tout. On a simplement l’impression d’être spectateur d’évènements, l’auteur ne cherche pas à nous toucher à nous transporter et c’est dommage.

Pour l’histoire : Oui ! Kate est enfin entrée dans les entrailles des magazines Tasty … Mais à quel prix ? Elle sent que quelque chose cloche dans les coulisses de ce magazines … Les créatures surnaturelles existent-elles vraiment alors ?

Pour les personnages : Le flop. Vraiment aucun personnages creusés, j’ai été déçue de leurs superficialité, du manque presque d’investissement de l’auteur. Aucune accroche … Dommage. L’histoire  » d’amour  » moi qui adore ça a été bâclée. Ce qui sauve un peu le personnage de Kate c’est que nous pouvons facilement nous identifier à elle.

Pour résumé : Oui le Chick-Lit est un style léger. Je ne le retrouve que très peu. De même que le Bit-Lit… hop un vampire et sa y est c’est classé en Bit-Lit ! Je trouve que non ici. Le passage rapide de l’histoire, le manque de précision et de création pour son histoire ne peux pas faire entrer ce bouquin dans Bit-Lit. Malgré tout, c’est une belle association – mode et surnaturel – mais le point positif s’arrête là !

L’Amant furieux T3 – J.R. Ward

V.O : Lover Furious

570 pages aux éditions Milady

                              ● Synopsis :

Profondément marqué aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, le guerrier vampire Zadiste croit qu’il est indigne de toute compassion ou même du grand amour. Une nuit, une étincelle d’espoir croise son chemin sous la forme d’une jeune civile : Bella. Mais égal à lui même, il la repousse. Quand l’ennemi de leur race kidnappe Bella, Zadiste se refuse à se reposer tant qu’il ne l’aura pas sauvée et quand c’est le cas, il se retrouve face à un danger encore plus grand alors que le destin lui offre une dernière chance de retrouver enfin la paix.

                              ● Mon Avis :

Je vous présente mon tome préféré de cette saga que j’ai dévoré, déchiqueté, engloutie – vous l’aurez compris je suis raide dingue, folle à lier de cette saga- . Zadiste, si tu m’entends …

Le style de l’auteur : Toujours pareil sauf – oui sauf ! – ici le style de l’auteur est parfaitement combiné au caractère solitaire, voir carrément méchant du personnage principal, Zadiste. Donc, le style de l’auteur est plus rude, plus dur mais tout en gardant une dose d’amour – surtout à la fin – . Dans ce tome-là l’action et surtout le passé de Zadiste prend le pas sur la relation amoureuse qui parfois ont pu gêner des lecteurs, notre Zadiste a un coeur de pierre et c’est en lisant ce livre que vous comprendrez pourquoi – je sais ce que vous penser : Un coeur de pierre ? Il a du se le faire briser par une petite garce oui ! Eh beh non ! Râté. Mais c’était bien tenté – .

Les personnages : Mon Zadiste chéri-chou que j’adore … Le guerrier le plus sombre et cruel de cette saga. Une véritable brute, sans attache apparente pas même avec son frère jumeau, mais sous cette carapace plus que solide ce cache un lourd passé insoupçonné … Pourquoi j’ai adoré cet homme froid, cynique, méchant, calculateur alors que je le détesterais dans la vie réelle ? Zadiste a un charisme fou, il embaume la pièce d’une onde de séduction terrible terrible ! Et aussi parce que le lecteur voit bien au fil des pages, le pourquoi du comment sur Zadiste. Ensuite vient au tour de Bella : Une belle entêtée ! J’aime son optimisme et sa détermination. J’aime aussi que malgré ce quelle a vécu, elle accepte la décision de Zadiste et ne tente pas – comme c’est le cas dans certain bouquin – de TOUT faire pour le récupérer – Mince, mais quand un homme vous dit on arrête, pourquoi lui courir après ? Il reviendra de lui-même ;) -.

Pour résumé : J’aime toujours autant cette saga, si ce n’est + ce tome-ci. Une réelle évasion, un univers entier créer de toutes pièces par l’auteur, un travail magnifique et titanesque on sent réellement de l’investissement de l’auteur pour cette saga grandiose. Toujours un coup de coeur !

Accro T2 – Michelle Rowen

V.O : Fanged and Fabulous

362 pages aux éditions Milady

                              ● Synopsis :

Mon nom est Sarah Dearly et j’ai un gros problème. Le mois dernier j’ai été changée en vampire au cours du pire rendez-vous en aveugle de ma vie. Ensuite, j’ai réussi, complétement par accident, à initier une guerre entre les vampires les plus calmes et une bande de chasseurs de vampires sociopathes qui m’ont surnommé la tueuse de tueurs.
Aujourd’hui je sers d’appât pour faire sortir le leader des tueurs de vampires de son trou pendant que mon sublime petit ami de 600 ans, Thierry, a l’air de vouloir me mettre un vent et que mon chaud bouillant ami Quinn essaye de tourner mes cours de self-décense en partie de jambes en l’air. Vous savez quoi ? J’en ai marre. J’ai donné. Y a un moment où une vampire doit juste ravaler sa fierté et se jeter à l’eau pour avoir ce qu’elle veut. Et dès que j’aurai trouvé de quoi il s’agit, c’est exactement ce que je vais faire…

                              ● Mon Avis :

C’est avec bonne conviction que j’entame ce tome. Ayant bien aimé le Tome 1 et surtout l’histoire d’amour naissante, je me suis activée à la lire … Si ce n’est pas  » précipitée  » /  » engloutie  » ce second tome.

Le style de l’auteur : Très simple, très fluide mais avec une bonne dose d’humour c’est surtout ce que je retiendrais de cette saga. C’est à la fois très simple, très sentimental et rafraîchissant.

Au niveau de l’histoire : Rivalité entre deux hommes : Thierry et Quinn qui se dispute la belle Sarah. Mais, avec l’acquisition d’une réputation fort glorieuse, elle devient LA cible des vampires et en plus de cela, Thierry tombe dans un piège et risque d’y laisser sa peau …

Pour les personnages : Sarah est telle quelle dans les deux tomes. Toujours aussi pétillante, farfelue, extravagante, et surtout pleine d’humour elle reste mon personnage préféré. Armée d’une bonne dose de courage – ou pas – elle affrontera bien des dangers pour un homme. J’ai trouvé quelle avait un peu plus de caractère dans ce tome, elle se laisse moins abattre par l’éloignement de Thierry et décide de se battre et de relever la tête et même à faire des sorties de son côté même si les sentiments sont toujours là. Thierry lui est plus distant que jamais … Pour plusieurs raisons. Mais c’est sa jalousie qui en est la principale cause. Sérieusement, pourquoi les hommes pensent que de nous laisser sa nous fera aller mieux ? Hé ho réveillez-vous !

Pour résumé : Un tome qui pour moi est meilleur que le précédent – sûrement parce que l’histoire d’amour est vraiment présente et prend le pas de l’action … – Une Sarah plus déterminée que jamais et qui sait ce quelle veut. Ce tome finit sur une note positive et j’aime ça, mais par contre on sent que l’histoire va s’arrêter pour Sarah … On dirait qu’il n’y aura pas de suite c’est dommage. L’auteur ne laisse quasiment aucun mystère . Dommage.

Viper T2 – Alexandra Ivy

V.O : Embrace the Darkness

416 pages aux éditions Milady

                              ● Synopsis :

Lady Shay est la dernière de son espèce. Mi-humain, mi-Shalott, son sang est un inestimable aphrodisiaque pour les vampires qui le considèrent comme encore plus précieux que l’or. Même si les Shalotts sont des assassins de renom, une malédiction lancée à l’encontre de Shay l’envoie dans la quartier du marché aux esclaves, où son sort est plus qu’incertain… Viper, le captivant chef d’un clan mortel de vampires, n’arrive pas à s’expliquer son désir de posséder cette belle Shalott qui lui a sauvé la vie par le passé, mais maintenant il est libre de faire ce qu’il veut d’elle. Étrangement, alors qu’il désire à la fois le sang et le corps de Shay, il voudrait qu’elle s’offre volontairement à lui. Mais un mal secret poursuit Shay depuis qu’elle a quitté le marché aux esclaves aux côtés de Viper. C’est un mal qui met en danger l’existence même de Viper et des siens et il n’y a aucune raison qu’il doive se frotter à un tel danger juste pour protéger une Shalott. Mais l’amour qu’il ressent pour Shay est suffisant pour lui donner la force d’aller en enfer pour elle si ça signifie passer le reste de l’éternité à la tenir dans ses bras.

                              ● Mon Avis :

Voilà le second tome de la saga des Gardiens de l’Éternité. Et c’est avec un grand plaisir que je m’y suis plongé !

Le style de l’auteur : Toujours aussi simple et aussi fluide, très facile à lire. Cette saga me fait toujours penser à la Confrérie de la dague Noire où chaque tome est un gros plan d’un personnage en particulier tout en gardant dans l’intrigue les personnages déjà vus. Une note aussi sur les personnages décris : chacun a bien son caractère, son mode de vie. Pas de répétition lourdes.

Au niveau de l’histoire : Viper, est depuis sa rencontre avec le St Graal des vampires la Shalott, attirée irrésistiblement par la dernière de son espèce : Shay. C’est lors d’une vente aux enchères où Shay été le produit à vendre, qu’il l’achète. Mais une personne immensément puissante veut elle aussi mettre la main sur la Shalott aux pouvoirs guérisseurs immenses …

Pour les personnages : Viper est depuis la lecture de cette saga, mon personnage préféré. Charmeur au grand coeur, Don Juan, il incarne le plaisir charnel. Son statut au sein de la race des vampires en particuliers m’a beaucoup intéressé. Son genre agaçant, son style séducteur et un poil macho ferait fondre la plus froide des femmes.

Pour résumé : Non cette saga n’est pas forcément riche en pensées philosophiques, quand sexe, amour et passion sont en jeu. Cette saga est juste un bon moyen de s’évader après une lecture difficile, c’est une lecture de séduction et de force en même temps, même si les personnages utopiques – grands, magnifiques, des Apollons comme on en rêve – sont un peu dépassés . Donc pour conclure, je peux dire que ce second tome est très bien. Toujours aussi plaisant de suivre et de découvrir des personnages, l’histoire d’amour, l’amitié et le jeu des muscles forment un cocktail parfait. Toujours le même schéma cependant, on se déteste, on s’aime ?, et oui on s’aime … Mais tellement divertissant !

Mon avis sur le tome 1 ici

Mon avis sur le tome 3 ici

Plaisirs coupables T1 – Laurell K. Hamilton

V.O : Guilty Pleasures

382 pages aux éditions Milady

                              ● Synopsis :

Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m’appellent « l’Exécutrice » et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c’était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n’est pas toujours très exaltant et mon patron m’exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s’en servir. Tuer des vampires, c’est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d’enfance. Depuis qu’ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il yen a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !

                              ● Mon Avis :

Comme vous le savez certainement, j’adore la collection Milady. Et voilà – au grand Dam de mon portefeuille – une nouvelle saga commencée il y a quand même un moment, parfaite notamment quand on sort d’un livre un peu moins « action ».

Le style de l’auteur : Nous voilà plonger dans un autre monde ! Généralement les styles des auteurs de chez Milady sont directs, inventifs et teintés d’humour. Laurell K. Hamilton n’échappe pas à la règle ! Un style tranchant, rapide sans toutefois omettre les descriptions des personnages et du décor. En somme, un petit style comme je les aime pour passer un bon moment de détente !

Pour les personnages : J’aime la franchise, l’humour et la force de caractère d’Anita. Malchanceuse – ou pas – son aventure est pleine de rebondissements et d’inattendus, heureusement que notre tueuse de vampires à de la ressource. J’ai trouvé les personnages assez attachants en fait même si ils sont secondaires. Comme dans d’autres sagas sorties, les vampires sont connus des humains – True Blood notamment – mais certains en profitent pour semer la pagaille … Heureusement qu’Anita la guerrière est là !

Pour l’histoire : Anita Blake. Nom de code : L’Exécutrice. Tueuse de vampire, releveuse de mort à ses heures perdues, depuis que les vampires sont officiellement de notre monde Anita a de quoi faire. Surtout s’il s’agit de mauvais vampires seulement là pour enquiquiner.

Pour résumé : Une petite saga comme il faut, de l’intrigue, des péripéties et de l’humour. Une histoire passionnante qui se lit vite et on en redemande même. La petitesse des chapitres est un point positif en plus, on rentre mieux de l’histoire et ils nous permettent de stopper notre lecture à tout moment. Une série pour les fans de créatures surnaturelles aux dents longues de préférences !

Styx T3 – Alexandra Ivy

V.O : Darkness Everlasting

416 pages aux éditions Milady

                              ● Synopsis :

Darcy Smith a toujours senti qu’elle était différente des autres. Détenant un secret suffisamment important pour mettre un terme à une race entière de démons, elle devient malgré elle un pion dans une lutte entre vampires et garous. Styx, l’Anasso des vampires, brûle de désir pour Darcy. Il est prêt à tout pour la protéger de Salvatore Giuliani, le chef redoutable des garous. Ce dernier souhaite faire de Darcy sa reine…

                              ● Mon Avis :

Et me revoilà, en venant de finir ma lecture de la très appréciée saga des Gardiens de l’éternité. Je m’attendais après la fin du second tome, à trouver chez Styx un côté sauvage et arrogant et même cruel. J’ai été servie !

Le style de l’auteur est comme dans les tomes précédent simple. Avec le renforts et l’aide des anciens personnages des tomes précédents – Dante et Abby, Viper et Shay – notre nouvel héros qui n’est autre que Styx – connus sous ce nom pour le fleuve de sang qu’il laisse sur son passage – trouvera l’amour et l’affection avec une petite humaine.

Au niveau de l’histoire : Styx qui est l’Anasso, le roi de tous les vampires, se rend compte qu’une meute de loup-garous cherche avec une grande vivacité Darcy, une humaine sans famille habituée à la rue. Afin de prouver sa supériorité et le contrôle sur ce qu’il se passe sur ses terres, Styx kidnappe Darcy à la barbe de Salvatore le roi loup. Mais Darcy se révèle n’être pas seulement humaine …

Pour les personnages : Des 3 autres tomes que j’ai lu, Styx est le plus sombre des héros. Un passé que nous découvrirons au fil de l’histoire qui est très dur, un homme de combat redoutable… Un cocktail parfait d’une bombe atomique humaine. Doté en plus de cela à un physique de rêve, il fait tourner les têtes de toutes les femmes. Darcy quand à elle sort du lot aussi en matière de femme dont les vampires tombent amoureux. Je m’attendais, face aux révélations dont lui fait part Styx, à ce quelle soit terrorisée … Elle prend les choses plutôt bien, ce qui vaut chez elle une santé mentale solide. Levet est quand à lui toujours fidèle à lui-même : charmant avec ses mots français, la langue acérée des gargouilles, il en reste adorable.

Pour résumé : J’adore cette saga. Même si c’est gnan-gnan et parfois trop prévisible, mais j’apprécie ce changement de décors, de découvrir à la sauce de l’auteur une autre version du monde des vampires et des autres créatures surnaturelles. Ce genre de lecture nous permet vraiment de souffler si avant l’autre livre a été un peu moins … simple. J’ai beaucoup aimé retrouver les anciens personnages qui jouent un rôle dans cette histoire, surtout l’alliance des femmes pour Darcy dans le dos de leurs compagnons respectifs ! Une bonne dose d’amour …

– Mon avis sur le tome 1 ici

– Mon avis sur le tome 2 ici

Eternelle T1 – V.K. Forrest

V.O : Eternal

369 pages aux éditions Milady

                              ● Synopsis :

 Il y a plusieurs siècles, le clan de vampires Kahill est venu s’échouer sur les rives de la péninsule endormie de Clare Point, dans le Delaware. L’agent du FBI Fia Kahill enquête sur les meurtres d un tueur de vampires. Pour l’aider, on lui impose comme partenaire Glen, le portrait craché de l’homme qu’elle a aimé autrefois, et qui l’a trahie. Mais quand les meurtres se multiplient, Fia est obligée de lui faire confiance. Or, voilà qu’un tueur a choisi Fia pour être sa prochaine victime…

                              ● Mon Avis :

La couverture était très mystérieuse, je me suis laissée tenter. Pourtant j’avais peur qu’une énième saga chez Milady ne soit que répétition des autres … C’est ce que nous allons voir avec Eternelle, le premier tome de la saga du Clan Kahill.

Le style de l’auteur est comme chez les autres Bit-Lit, assez simple mais fluide. Une histoire qui se lit assez vite mais qui a quelques points d’originalité tout de même.

Au niveau de l’histoire : le clan Kahill qui sont des vampires, est dans le chagrin : des membres sont assassinés mais d’une des seules manières possibles de tuer des vampires : en leur tranchant la tête. L’une des fille de ce clan – Fia – est envoyée pour résoudre cette affaire qui touche sa famille et est aidée par Glan un partenaire séduisant … J’ai trouvé que l’intrigue de l’histoire était assez classique. Pas d’éléments surprenant, c’était assez fade. Pourtant, j’ai voulus savoir qui avait orchestré ces meurtres, dans quel but etc, ce que la fin nous dira. Par rapport à cette fin donc, quand j’ai finis le livre je n’aurais pas cru qu’il y ait une suite. Rien ne nous met en haleine, rien ne nous fait nous jeter sur le tome2 …

Pour les personnages : J’ai trouvé Fia un peu singulière par rapport à d’autres personnages. Grande, rousse, j’ai trouvé que de par son tempérament et son physique elle déroge à la règle. Cependant j’aurais bien voulus quelle ait un peu plus de peps, un peu plus de mordant et d’humour. L’histoire qui se créer au fur et à mesure avec Glen est trop évidente, trop revisitée pour être sensationnelle … Dommage.

Pour résumé : un avis assez mitigé. J’ai beaucoup aimé ces réunions secrètes de vampires pour décider de qui vit ou qui meurt – ce qui été d’ailleurs la seule innovation par rapport à d’autres sagas -, mais l’histoire  » d’amour « , l’amant que l’on ne parvient pas à oublier est trop fade, trop connue. Il manque à ce tome du piquant, plus d’innovation pour les personnages et l’intrigue surtout. Malgré tout il se laisse lire .. Sans plus.

Dante T1 – Alexandra Ivy

V.O : When Darkness Comes

382 pages aux éditions Milady

                              ● Synopsis :

Ce fut une journée chargée pour Abby Barlow. Dans à peine quelques heures, elle a survécu à une explosion, vu son employeur mourir, a fait un rêve saisissant et maintenant elle se trouve dans un hôtel miteux avec le sexy et suréel Dante, un homme qu’elle désire et craint. Depuis 341 ans, Dante est gardien auprès du Calice, une humaine choisie pour retenir la pénombre. Un terrible coup du sort a décidé qu’Abby serait dorénavant cette femme. Trois heures plus tôt, Dante aurait usé de tous ses charmes pour la séduire. Maintenant, son rôle est de la protéger. Et il en sera ainsi jusqu’à sa propre mort. Un plan terrifiant est en marche, un plan qui va plonger Dante et Abby au cœur d’une bataille épique entre le bien et le mal… et d’une course désespérée pour sauver leur amour…

                              ● Mon Avis :

Encore une petite nouveauté chez les Bit-Lit, comme je suis assez friande de ces histoires qui se lise vite et sans avoir d’être beaucoup concentré, je me met donc à ma lecture.

Tout d’abord, un poil de manque d’originalité de la part d’Alexandra Ivy, le fait que l’auteure ne développe pas assez ses descriptions concernant les monstres présent dans ce bouquin – en dehors de Dante bien sur, – me fait penser à n’importe quel autre livre pas comme Ne jamais tomber amoureuse, où c’est un univers tout nouveau qui est créer. Autre point un peu négatif – mais qui ne m’a pas tellement gênée j’adôôôre les histoire de love to love – l’amour est très très présent et l’attirance sexuelle, dans ce livre. L’intrigue aurait pu être un poil plus exploitée non ?
7
Concernant l’intrigue, c’est sympatoche de suivre notre Abby dans sa quête à sauvegarder sa vie – oui pas d’anneau à détruire pour que les forces du mal cesse d’exister hein – mais il faut se sortir du pétrin. Quoi de mieux pour cela que le plus sexy, beau et arrogant personnage que Dante ? En effet à eux deux et suivis progressivement par d’autre personnage, ils doivent trouver des sorcières – rien de nouveau sous le soleil – pour transférer le Calice qui a pris part dans le corps de Abby, dans un autre corps.
7
Au niveau des personnages : Abby – celle qui a le Calice en elle – , Dante – celui qui doit protéger au détriment de sa vie le Calice – et Viper – qui lui sera le personnage principal du tome 2 ! Et Viper va aider les deux tourtereaux à s’en sortir – . Abby a l’art de s’attirer des ennuis, mais c’est une femme au caractère bien trempée que nous avons là ! Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds quand bien même elle est attirée par notre Dante. Dante est … Dante. Un vampirus sixibus, comme on les aime. Très charmeur, arrogant il est attiré comme un aimant par notre Abby, et quand bien même il ne le serait pas, il le faut puisqu’il doit protéger le Calice. Et nous avons Viper, qui a la langue exactement comme son nom. Un peu beaucoup arrogant, mais prêt à tout quand on touche aux gens qu’il aime. Il est craint et respecter – parce qu’il est vieux ce vampire ouais ! -.
7
En BREF – je sais que vous en rêviez de ce bref – style toujours aussi simple chez nos auteur Bit-Litiste chéris, une lecture agréable comme je le disais sans prise de tête, où il y a pas mal d’humour ! J’ai bien apprécié, ça fait bien passer le temps. Manque un peu de dialogues développés sinon c’est assez GOOD GOOD dans l’ensemble !
7
– Mon avis sur le tome 2 ici
– Mon avis sur le tome 3 ici – 
7